Pères de l’Église

Œeuvres philosophiques
complètes

Saint Augustin
Collection :
Les Classiques favoris
Préface :
Maxence Caron
Un ouvrage exceptionnel qui met à la portée de tout lecteur le génie incomparable de l’évêque d’Hip­pone.
Des Confessions à la Cité de Dieu, saint Au­gustin marque profon­dément l’antiquité chrétien­ne, et lègue à l’Église sa recherche infa­tigable de la Vérité qui, sans cesse, oriente vers la Jéru­salem céleste.
Référence : LNX5008
Quantité :
Add Subtract

1 pièce disponible

Attention : dernières pièces disponibles !

85,00 €

Les articles ci-dessous pourraient également vous intéresser

Traduction sous la direction de
Jean-Joseph-François Poujoulat
&
Jean-Baptiste Raulx
Traduction des
Confessions par Pierre Labriolle


Plus que Platon ou Aristote, et plus que tout autre penseur après lui, saint Augustin est l’auteur le plus lu, le plus commenté et le plus influent de l’histoire. Sa parole est l’unité des mondes hellène, hébraïque et latin. C’est à cette bouche dont tombe inébranlablement l’intelligence de la parole chrétienne, c’est à ce référent que la littérature, la pensée, les arts et la politique furent et demeurent suspendus.
Un désagréable paradoxe a cependant surgi au siècle dernier : en dépit de l’impor­tance de cette plus importante des œuvres, les ouvrages augustiniens, au nombre d’environ cent vingt titres, n’ont cessé de devenir plus difficiles à trouver en librairie. Et, hormis un ou deux d’entre eux régulièrement mis en avant, parfois traduits sens dessus dessous, il est aujourd’hui impossible de se procurer les œuvres majeures qui, opuscules ou ensembles océaniques, constituent le cœur même de la pensée augustinienne. La situation est donc claire : le public à qui l’on parle continuelle­ment de saint Augustin, est tout bonnement coupé de cette pensée fondamentale : la contradiction est aussi absurde que démesurée. Notre édition des Œuvres philo­sophiques complètes d’Augustin est le plus important volume augustinien publié depuis le XIXe siècle, et vient mettre définitivement fin à cette contradiction.
Par « œuvres philosophiques » nous entendons ici tous les ouvrages d’Augustin qui ne sont ni des sermons ni des textes expressément consacrés à l’éclaircissement polémique et technique d’une question de doctrine. Se trouvent donc tous les textes qui n’appartiennent ni à l’oeuvre oratoire, ni à ce que la tradition a classé parmi les « querelles théologiques ».
Parce que nous avons voulu que cet ensemble échappe aux conséquences et aux laideurs issues de la néfaste fragmentation issue de la « spécialisation » qui caracté­rise l’université contemporaine, c’est à la cohérence et à la force des beaux latinistes du XIXe siècle que nous avons naturellement préféré d’accorder nos oreilles et de donner notre confiance afin de lire pleinement Augustin en langue française. Aux côtés de Pierre de Labriolle, les traducteurs sont ici ceux qu’avec élégance, cohérence et beauté, dirigent Jean-Baptiste Raulx et Jean-Joseph-François Poujoulat. On ne saurait trop souligner combien il est loisible de préférer la traduction de ceux-là mêmes qui vivaient encore le latin de l’intérieur, qui le parlaient et qui n’eussent pas même imaginé l’envisager comme une langue de laboratoire — comme une « langue morte ». Ces traducteurs de naguère sont les contemporains de l’intelli­gence. Ils ne traduisaient le latin qu’en se traduisant devant lui : voilà une première et inestimable chose. Par ailleurs, ils n’étaient jamais seulement des « latinistes », mais ils ne l’étaient que parce qu’ils étaient aussi théologiens, écrivains, historiens, philosophes, et souvent ecclésiastiques : voilà une seconde et inestimable chose — car cette polymathie leur donnait un accès privilégié et simultané à la langue et à l’œuvre symphonique de l’Évêque d’Hippone. Ils savaient donc, par cette immer­sion spontanée, restituer une des singularités majeures de l’œuvre augustinien : son accueillante générosité. Car les pages de saint Augustin sont universellement offertes à tous les publics : le grand Docteur fut un auteur dont n’existe aujourd’hui aucune figure qui pût nous aider à imaginer la popularité : l’on s’arrachait les notes des premières ébauches des brouillons de ces livres tant l’impatience de les lire était incalculable, et le livre parais­sait parfois des années après les bribes dérobées qui le rendaient célèbre. De cette popularité dont nul ne se fait idée nous rappelle au moins ceci, qu’Augustin s’adresse à tous les publics, les plus humbles comme les plus exigeants. Le fils de sainte Monique prêchait à des paysans analphabètes qui, le soir, après la fatigue des travaux agricoles, venaient l’écouter aussi passionnément que le faisaient les dialecticiens les plus aguerris.
Maxence Caron


• Coffret de deux volumes, reliés avec couvertures cartonnées
SOMMAIRE :
    Préface
    Note sur la précédente édition
    Repères biographiques
    Notice chronologique sur les œuvres
  1. VOLUME I
    1. Confessions ✠ Les Soliloques ✠ De l’immortalité de l’âme ✠ De la vie bienheureuse ✠ Du Maître ✠ De l’ordre ✠ Contre les académiciens ✠ De la grandeur de l’âme ✠ Traité du libre arbitre ✠ Traité de la musique ✠ Des moeurs de l’Église catholique ✠ De la vraie religion ✠ La Règle de saint Augustin ✠ Explication du Sermon sur la Montagne ✠ Quatre-vingt-trois questions ✠ De la foi aux choses que l’on ne voit pas ✠ De la foi et du symbole ✠ De la foi et des oeuvres ✠ Des hérésies ✠ De l’utilité de la foi ✠ Des deux âmes ✠ Conférences entre saint Augustin et Fortunat ✠ Contre Adimantus ✠ De la nature du bien
  2. Volume II
    1. Enchiridion ou le Manuel ✠ Du combat chrétien ✠ Le catéchisme ✠ De la continence ✠ De ce qui est bien dans le mariage ✠ De la sainte virginité ✠ Avantages de la viduité ✠ Des unions adultères ✠ Du mensonge ✠ Contre le mensonge ✠ Du travail des moines ✠ De la divination des démons ✠ Des devoirs à rendre aux morts ✠ De la patience ✠ Du symbole ✠ De la discipline chrétienne ✠ Du cantique nouveau ✠ De l’utilité du jeûne ✠ De la ruine de Rome ✠ La Trinité ✠ La Cité de Dieu
    Index général
    Tables des matières détaillées
Collection :
Les Classiques favoris
Préface :
Maxence Caron
Pagination :
1438 et 1860 pages
Dimensions :
18 × 25 cm
EAN :
9782251447865
Poids :
4,400 kg
Référence :
LNX5008

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Œeuvres philosophiques   complètes

Œeuvres philosophiques complètes

Saint Augustin
Collection :
Les Classiques favoris
Préface :
Maxence Caron
Un ouvrage exceptionnel qui met à la portée de tout lecteur le génie incomparable de l’évêque d’Hip­pone.
Des Confessions à la Cité de Dieu, saint Au­gustin marque profon­dément l’antiquité chrétien­ne, et lègue à l’Église sa recherche infa­tigable de la Vérité qui, sans cesse, oriente vers la Jéru­salem céleste.

Donner votre avis

Les 7 autres produits de la même catégorie :

La Cité de Dieu (1)
La Cité de Dieu (1)
Livre I à X
Saint Augustin
Introduction, présentation et notes :
Jean-Claude Eslin
Traduction :
Louis Moreau
Grand témoin de la destinée de l’homme, saint Augustin peut se tromper sur les limites historiques ou géographiques, mais il ne se trompe pas sur le prix des âmes devant Dieu !
La Cité de Dieu (2)
La Cité de Dieu (2)
Livres XI à XVII
Saint Augustin
Introduction, présentation et notes :
Jean-Claude Eslin
Traduction :
Louis Moreau
L’homme est l’enjeu et l’acteur du combat entre la Cité du diable et la Cité de Dieu. Saint Augustin nous ouvre à cette inlassable péda­gogie divine qui nous apprend à entrer dans la Cité bienheu­reuse.
La Cité de Dieu (3)
La Cité de Dieu (3)
Livres XVIII à XXII
Saint Augustin
Introduction, présentation et notes :
Jean-Claude Eslin
Traduction :
Louis Moreau
Là nous serons en paix, et nous verrons ; nous verrons et nous aimerons ; nous aimerons et nous louerons. Voilà ce qui sera à la fin sans fin. Et quel autre fin pour nous que d’arriver au royaume qui n’a pas de fin ? (Saint Augu­stin).
Sermons sur l’Écriture
Sermons sur l’Écriture
Saint Augustin
Présenté par :
Maxence Caron
Tout le génie du grand saint Augustin au service de la Parole de Dieu. Un trésor inestimable de doctrine et de sagesse pour tous lecteurs avides de goûter les choses de Dieu !
Les Confessions
Les Confessions
Saint Augustin
La rencontre d’Augustin avec son Dieu, un récit passionnant fait d’humilité et de louange. Le combat spirituel d’une âme qui s’abaisse devant le Vrai et le Beau pour y découvrir l’infinie miséricorde de Dieu.
Texte intégral
A l’écoute de saint Jean Chrysostome
A l’écoute de saint Jean Chrysostome
Saint Jean Chrysostome
Présentation :
Jacques de Penthos
100 extraits des homélies de Chrysostome (Bouche d’or). Maître spirituel qui connaissant parfaitement les besoins de nos âmes, y répond avec zèle et une vigilante charité.
Homélies sur les Evangiles
Homélies sur les Evangiles
Saint Grégoire le Grand
Introduction :
Père Adalbert de Vogüé
3e édition revue et corrigée
Témoin du travail inlassable de Dieu au milieu des bouleversements de l’histoire, Saint Grégoire le Grand, tel un veilleur, ouvre à son peuple de Rome les chemins de foi et d’espérance.