Étrangère

Le phare

Michael D. O’Brien
« Il y a un océan à l’intérieur, avait-elle dit. À l’intérieur de tout le monde. Et parfois, des gens s’y noient. »
Comme toujours avec M. O’ Brien, le personnage principal est fort attachant : Ethan, dans la so­litude de son phare, organise son quotidien au gré des saisons et des petits évènements. Peu à peu, la réalité d’une autre solitude va se dévoiler…
Référence : LLE5121
Quantité :
Add Subtract
Livraison : 6 à 10 jours ouvrés
20,81 €

Ethan McQuarry, un jeune homme sans famille, est gardien de phare sur une île minuscule dont il est tombé amoureux, à l’extrême est de l’océan Atlantique. Rien n’affleure, si ce n’est le rythme des marées, les vents violents et le silence qui enveloppe tout.
Année après année, Ethan accomplit son travail avec un courage et un sens des responsabilités admirables. Il chérit sa solitude, refuge contre les agressions du monde et des hommes, mais se confronte régulièrement à des tempêtes intérieures d’une puissance plus terrifiante que celle des tempêtes maritimes : petit à petit, il réalise que sa vie n’a pas de sens.
Des messagers lui sont envoyés par ce qu’il appelle « l’éveil » de l’existence, « l’écoute ». Les visiteurs se font plus nombreux. La vie s’infiltre dans la tranquillité de son île, avec son flot de questionnements existentiels. Peu à peu, le calme est rompu, la surface des eaux devient plus trouble jusqu’au cataclysme final, avant que ne se révèle la face cachée de l’amour.
SOMMAIRE :
    Note de l’auteur
  1. L’île
  2. Le bateau
  3. La famille
  4. La laisse de mer
  5. Sauve-nous du danger
  6. Le visiteur
  7. Le retour
  8. La cloche
  9. Un endroit où nous pouvons tous vivre
  10. L’orage
  11. La sentinelle
Traduction :
Carine Rabier-Poutous
Pagination :
210 pages
Dimensions :
15 × 22,5 cm
EAN :
9782706720581
Poids :
350 g
Référence :
LLE5121
Michael D. O’Brien, peintre et écrivain, est l’auteur de nombreux romans, dont Père Elijah, La librairie Sophia, Une île au cœur du monde, Théophilos et L’odyssée du père publiés chez Salvator. né en 1948 au Canada, à Ottawa et il vit toujours avec les siens dans l’Ontario. Il n’a pas fréquenté l’université et a acquis en autodidacte les éléments de son premier métier, la peinture, puis de l’art d’écrire. Il a exposé ses toiles pour la première fois en 1970 et les tableaux ont été vendus en quelques jours. Il a décidé en 1976 de se consacrer exclusivement à des sujets religieux et ses tableaux ornent nombre d’églises ou de monastères d’Amérique du Nord. Passé à l’écriture, il n’a pas complètement abandonné ses pinceaux car il dessine lui-même la couverture de chacun de ses livres. Il commence à écrire dans les années 90. Son oeuvre la plus connue est la saga des Enfants des derniers jours centrée sur le personnage du Père Elijah, un rescapé de l’holocauste converti au catholicisme et entré dans les ordres, qui reçoit du pape l’ordre de combattre l’Antéchrist. La série a attient de gros tirages et a été traduite en une dizaine de langues. O’Brien écrit aussi des essais, sur la morale chrétienne ou sur la littérature pour la jeunesse, et donne de nombreuses conférences dans lesquelles il exprime son inquiétude devant ce qu’il estime être le déclin de la foi et de la culture et exhorte son auditoire à retrouver les exigences de la foi chrétienne.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Le phare

Le phare

Michael D. O’Brien
« Il y a un océan à l’intérieur, avait-elle dit. À l’intérieur de tout le monde. Et parfois, des gens s’y noient. »
Comme toujours avec M. O’ Brien, le personnage principal est fort attachant : Ethan, dans la so­litude de son phare, organise son quotidien au gré des saisons et des petits évènements. Peu à peu, la réalité d’une autre solitude va se dévoiler…

Donner votre avis