Par période

Histoire des croisades

Jacques Heers
L’histoire d’un phénomène d’ordre tout à la fois religieux, culturel, social et politique.
Toutes les pièces maîtresses d’un dossier, qui a fait couler beaucoup d’encre, sont ici réunies et re­placées dans leurs contextes, pour mieux comprendre cet immense mou­vement de la chré­tienté de l’épo­que.
Référence : LHE5029
Quantité :
Add Subtract
Livraison : 3 à 6 jours ouvrés

1 pièce disponible

22,00 €

Le mot « croisade » est un an achronisme puisqu’il apparaît discrètement au XIIIe siècle et ne prend son sens actuel qu’au XIXe siècle. Les contemporains ne se voyaient pas comme des croisés, et leurs motivations étaient différentes de celles que nous leur prêtons.
La première croisade, prêchée par le pape Urbain II au concile de Clermont en 1095, est avant tout un pèlerinage en Terre sainte, mêlant à des chevaliers une multitude de pèlerins, hommes, femmes et enfants. Au fil du temps, les enjeux et les motifs des croisades deviennent de plus en plus complexes, croisant motivations religieuses, politiques, économiques et idéologiques. Surtout, le phénomène a impliqué l’engagement des forces vives de la chrétienté. Trois rois de France, Louis VII, Philippe Auguste et Saint-Louis, ainsi que trois empereurs germaniques, ont abandonné leur pays pendant de longs mois pour apporter aide aux Francs de Terre sainte et tenter de regagner les territoires repris par l’ennemi. Ces huit expéditions, qui se sont déroulées pendant deux siècles, dessinent au final l’histoire de l’Empire latin de Constantinople et du royaume latin de Jérusalem. Histoire tragique, puisque le premier disparaît en 1261 et le second en 1295. La mort de Saint Louis, au terme de la huitième croisade, sonne le glas de ces entreprises. Avec lui meurt l’« esprit » de croisade.
Une synthèse particulièrement brillante par un auteur non conformiste.
SOMMAIRE :
    Note de l’éditeur
    Introduction
    1. Le mythe des huit croisades
    2. Le mot croisade : un anachronisme
    3. La guerre sainte, autre anachronisme
    4. À l’origine, des pèlerinages
    5. Les enjeux économiques
    6. Les pauvres et les barons
    7. Ignorance de l’islam
    8. Les conquêtes des musulmans
    9. Chrétiens contre musulmans
    10. La reconquête chrétienne par les Grecs
    11. Francs contre Grecs : une sourde hostilité
  1. En route vers Jérusalem (1096-1099)
    1. Déroulement de la première croisade, dite « populaire »
    2. Les juifs et les riches, boucs émissaires
    3. La longue marche des barons
    4. Les barons en Terre sainte : le poids du passé
    5. À Constantinople, les querelles et la rupture
    6. Antioche : un siège de plus d’un an
    7. La prise de Jérusalem
    8. Godefroy de Bouillon, roi de Jérusalem
  2. Installation en Terre sainte (1100-1150)
    1. Prise de possession
    2. Une défense sporadique
    3. Châteaux et forteresses
    4. Nouveaux arrivants et premiers échecs
    5. Les Italiens en Terre sainte
    6. La deuxième croisade
    7. Le désastre
  3. Le temps des consolidations (1150-1192)
    1. Les États menacés
    2. Vicissitudes d’une alliance inattendue contre l’Égypte de Saladin
    3. Riposte de Saladin et chute de Jérusalem (1187)
    4. Démarrage de la troisième croisade
    5. Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion se joignent à la croisade
    6. Intermède chypriote
    7. Siège et reddition d’Acre
    8. Succès de Richard Cœur de Lion mais échecs devant Jérusalem
    9. Richard pris en otage puis libéré
    10. Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste dictent leur loi
  4. L’Empire latin de Constantinople (1195-1261)
    1. Les ambitions déçues d’Henri VI
    2. Formation de la troisième croisade
    3. Assaut et prise de Constantinople
    4. Baudouin Ier de Constantinople
    5. Le poids d’une histoire légendaire
    6. L’humiliation de Constantinople
    7. Administration de l’Empire
    8. Querelles entre barons. La principauté de Morée
    9. La résistance des principautés grecques
    10. La « Romanie vénitienne »
    11. La quatrième croisade : déviation ou dislocation ?
  5. Le royaume latin de Jérusalem : un bastion assiégé (12010-1295)
    1. La cinquième croisade
    2. Frédéric II et la sixième croisade
    3. Jérusalem à nouveau capitale d’un royaume latin
    4. Organisation de la sixième croisade
    5. Le désastre de La Forbie
    6. Saint Louis lance la septième croisade
    7. Des sources nombreuses et diversifiées
    8. D’Aigues-Mortes à Chypre
    9. Guerre à l’Égypte
    10. Siège et prise de Damiette
    11. Saint Louis otage
    12. Le roi de France à Acre
    13. La fragilité des Francs de Terre sainte
    14. La huitième croisade jusqu’à la mort de saint Louis
    15. Les soubresauts de l’« esprit des croisades »
    Notes
    Bibliographie
    Index
Pagination :
323 pages
Dimensions :
14 × 21 cm
EAN :
9782262037734
Poids :
460 g
Agrégé d’histoire, professeur d’université, directeur du département d’études médiévales de Paris-Sorbonne, Jacques Heers est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Précis d’histoire du Moyen Age ; Le Moyen Age, une imposture ; La Première Croisade ; Jacques Cœur.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Histoire des croisades

Histoire des croisades

Jacques Heers
L’histoire d’un phénomène d’ordre tout à la fois religieux, culturel, social et politique.
Toutes les pièces maîtresses d’un dossier, qui a fait couler beaucoup d’encre, sont ici réunies et re­placées dans leurs contextes, pour mieux comprendre cet immense mou­vement de la chré­tienté de l’épo­que.

Donner votre avis